PortraitsPortraits
 
Le portrait de l'île de Wight (1999)
Auteurs : Mark Bobe, Louis Shurmer-Smith
Traduction : Frédérique Turbout

 

L'île de Wight, unitary authority depuis 1997, se situe sur la côte sud de l'Angleterre et s'étend sur 36 kilomètres de l'Est à l'Ouest et 22 kilomètres du Nord au Sud. C'est le seul membre de la South Coast Metropole à être une île et non pas une ville ou un quartier. Cette île offre une formidable variété de paysages géologiques qui ont attiré des peuples de l'âge du bronze jusqu'à nos jours en passant par l'époque romaine.

 

Agrandir

Alum Bay, île de Wight – Cristian Bortes, 2010 – Sous licence CC BY 2.0 via Flickr

 

C'est durant le XIXe siècle que l'île de Wight est devenue une destination touristique populaire, particulièrement après que la reine Victoria ait choisi de faire de l'Osborne House, sa résidence d'été. Le tourisme est un secteur clef de l'économie de l'île avec l'agriculture, l'ingénierie marine, l'électronique et l'ingénierie aéronautique. Les centres urbains majeurs également principaux relais des réseaux de transports sont les villes de Freshwater, Yarmouth, Ryde, Sandown, Shanklin, Ventnor et Newport.

 

Agrandir

Osbourne House – Loz Pycock, 2007 – Sous licence CC BY-SA 2.0 via Commons

 

Le conseil de comté de l'île de Wight administre une superficie totale de 380,21 km² (Island Planning Unit) pour une population de 125 000 habitants en 1995. La population de l'île a enregistré une croissance de près de 16,8 % entre 1971 et 1995 et une hausse de la population de quelques 2,4 % est envisagée pour la période 1995 – 2006. À l'inverse des autres membres de la South Coast Metropole, l'île offre encore des possibilités d'implantations d'activités, l'agriculture, activité dominante, ne couvre que 67,6 % des terres et les forêts et bois, seulement 8,5 % des surfaces utilisées.

L'emploi est dominé par le secteur tertiaire, même si la plus grande part des emplois concerne le secteur manufacturier qui emploie près de 19,7 % des emplois totaux. La vente en gros et au détail emploie 16,5 % des travailleurs, suivie de près par les emplois dans le secteur sanitaire et social (15,1 %), l'administration publique (14,4 %), l'hôtellerie restauration (12,5 %). Le secteur des services se situe en tête, occupant près de 71,6 % du total des emplois, alors que le secteur de la construction et de la production de produits manufacturés emploie 22,3 % et que le secteur primaire occupe seulement 0,7 % des emplois. 

Économie locale

Entre 1993 et 1996, l'évolution de la structure de l'emploi sur l'île présente un profil compliqué fait de croissance et de déclin dans certains secteurs économiques entre 1993 et 1996. On a enregistré un net déclin dans les secteurs manufacturiers de la production de machines et d'équipements (-55 %), dans les services publics (-51,3 %) et dans l'agriculture (-51,3 %). On a enregistré cependant dans la fabrication de textiles une augmentation de 200 %, dans l'alimentation et la fabrication de consommables une augmentation de 152,7 %, et dans la fabrication de bois et de caoutchouc, une augmentation de 141,2 %. Toutefois, ces hausses sont restées relativement faibles et sont basées sur des masses d'emplois qui sont au départ très faibles, déformant ainsi l'image globale de la structure de l'emploi sur l'île.

Autre trait caractérisant la structure économique de l'île, ce sont les petites et moyennes entreprises (PME) qui dominent l'économie, 13 entreprises dans cette catégorie, emploient plus de 200 ouvriers ; alors que 78 % des autres entreprises de l'île emploient moins de 10 travailleurs. Le secteur économique le plus important sur l'île est le tourisme qui représente 24 % du PIB et 20 % de l'emploi. Il est également intéressant de noter que l'île de Wight accueille une proportion de travailleurs indépendants supérieurs à la moyenne nationale (17 % contre 11,5 % au niveau national). 

Affaires et commerce

Le secteur économique le plus important dans l'île est celui du tourisme et des services associés. Les changements de comportement, l'augmentation des court séjours, des week-ends prolongés opposés aux longs séjours (même si l'île de Wight reste un espace attrayant pour le tourisme traditionnel balnéaire) ont entrainé la restructuration du secteur hôtelier ainsi qu'une légère croissance du nombre d'établissements entre 1993 et 1996.

Le secteur productif continue de créer sur l'île un grand nombre d'emplois, dont nombre d'entre eux sont concentrés dans le domaine de l'aérospatial et de l'électronique. Des entreprises telles que GKN Westland, British Aerospace, SP Systems, et Pascall Electronics sont parmi les plus importantes. Néanmoins, la fin de la guerre froide et la rationalisation des entreprises aéronautiques et électroniques ont signifié le déclin des emplois dans ce secteur qui continue d'être menacé par l'augmentation des processus de fusion et d'acquisition. 

Tourisme

L'île de Wight a attiré 2,7 millions de visiteurs en 1999, ce qui représente une croissance de 4 % du tourisme îlien anglais. Cette croissance s'est achevée par une augmentation ponctuée de courtes poses de l'activité durant l'année, pas uniquement durant la période estivale. Cela a eu un impact positif sur l'emploi dans l'île avec un chômage qui reste bas durant l'hiver et le printemps. Au cours de la fin de l'année 1999 et au début 2000, le nombre de visiteurs par semaine était de près de 30 000 visiteurs, passant en moyenne 5,3 nuitées en haute saison et 3,4 nuitées le reste du temps, la moyenne étant de deux nuitées pour le sud anglais.

 

Agrandir

Ventnor Beach, Île de Wight – Skez, 2006 – Sous licence CC BY-SA 2.5 via Commons

Communications

Les communications avec le continent sont dominées par les services de ferry, transportant passagers et véhicules. Les lignes rapides de ferry passagers relient Portsmouth à Ryde et Southampton à West Cowes (22 minutes). Un hovercraft relie également Southsea (Portsmouth) à Ryde, la durée de traversée est comprise entre 10 et 15 minutes. Le transport de véhicules se fait sur la ligne Portsmouth-Fishbourne (35 minutes de trajet), Lymington-Yarmouth (30 minutes) et Southampton-Cowes (une heure de trajet).

Les services ferroviaires sont limités à l'est de l'île, bien que des liaisons ferroviaires permettent de relier à partir de la gare du port de Portsmouth le reste du réseau ferroviaire du pays. Les temps de trajet sont augmentés par l'obligation de prendre un ferry pour traverser le Solent et mettent Londres à deux heures de l'île, Birmingham à trois heures cinquante et Bristol à trois heures et cinq minutes.

Les liaisons aériennes sont extrêmement limitées sur l'île avec seulement deux petites lignes privées. Cependant l'île jouit de la proximité de l'aéroport de Southampton pour le transport aérien passagers et de celui de Bournemouth pour le transport de fret.


Haut