19901990
 
Les chorotypes des estuaires de la Seine et du Solent
(1999)
Auteur : Isabelle Godart

Cette étude sur les estuaires de la Seine et du Solent s'insère dans le cadre du programme d'analyse comparative des estuaires européens afin de mettre en évidence le comportement actuel de ces espaces.

La réalisation d'un chorotype des estuaires a pour objectif de désigner plus clairement les structures élémentaires et le fonctionnement de cet espace géographique. Plusieurs fonctions ont déjà été mises en évidence notamment les fonctions politique, sociale, d'échange, de production et de reproduction. Chaque fonction dépend de quelques variables. Celles-ci permettent de mieux comprendreet d'expliquer les distorsions existantes entre un modèle de base de l'estuaire et les organisations spatiales spécifiques d'autres estuaires particuliers comme ceux de la Seine et du Solent.

Figure 1 . Des fonctions d'interface : Les variables géographiques

FONCTIONS
VARIABLES
POLITIQUES
  • Accessibilité maritime
  • Disponibilité foncière
  • Espace maritime protégé
D'ECHANGE
  • Accessibilité continentale
  • Accessibilité maritime
  • Disponibilité foncière
  • Espace maritime protégé
DE PRODUCTION
  • Accessibilité continentale
  • Accessibilité maritime
  • Disponibilité foncière
DE REPRODUCTION
  • Diversité des zones humides
SOCIALE
  • Configuration du littoral
  • Densité
  • Longueur de l'estuaire
  • Microclimat

Ó BROCARD M. - Université du Havre

Située de part et d'autre de la Manche, la configuration de ces deux estuaires est différente. L'estuaire de la Seine est régulier et largement ouvert sur la mer alors que celui du Solent (le Solent : espace vaste qui comprend non seulement la voie d'eau entre l'Ile de Wight et le Hampshire mais aussi deux bordures littorales. Il s'agit de la bordure littorale du Hampshire qui va des frontières du Dorset jusqu'au Harbour de Chichester et de la bordure littorale nord de l'Ile de Wight) est plus complexe en raison de la présence de l'Ile de Wight à son entrée.

En suivant le même raisonnement que pour l'élaboration du chorotype de l'estuaire européen [Atlas de l'estuaire, 1996, OPH, CIRTAI, publication des Universités de Rouen et du Havre, 156 pages], on peut réaliser un chorotype de l'estuaire du Solent. La configuration des deux estuaires étant différente, la représentation sous forme d'ellipse choisie pour centrer le territoire de l'estuaire sur l'axe du fleuve avec une vision traditionnelle amont/aval tout en incluant l'océan ne peut être retenue. La représentation choisit est de forme circulaire afin d'intégrer l'Ile de Wight dans le Solent..
 

Agrandir

La fonction d'échange biologique est une des premières grande fonction des estuaires. Elle concerne non seulement les zones soumises à l'action de la marée comme la slikke (vasière) et la shore (roselière) mais concerne également toutes les zones dîtes "sensibles" qui connaissent une intense activité biologique.

Agrandir

Par ailleurs, ce que permet de mettre en évidence le chorotype, c'est l'existence d'une dissymétrie manifeste entre la rive droite etla rive gauche, plus marquée dans le Solent avec la présence du site protégé de la New Forest. En Normandie, la Seine sépare deux rives, la rive droite au Nord, la plus urbanisée et la plus industrialisée, et la rive gauche au Sud, plus rurale et récréative(Honfleur). Dans le Hampshire, sur la rive gauche de la Southampton Water, c'est à dire à l'Est, se trouve une zone très urbanisée allant de la ville de Southampton à la ville de Portsmouth. A l'Ouest sur la rive droite, il y a la célèbre New Forest.

L'estuaire normand est surtout marqué par les activités pétrochimiques et les industries chimiques (Exxon Chemical, Total, Elf Atochem).Dans le Solent, le nombre d'activités est beaucoup plus diversifié, avec notamment les services de haute technologie (IBM, Marconi).

Les estuaires, espaces d'interface entre la terre, et la mer, sont aussi des espaces reliés à un arrière-pays par différents axes de communications dont le principal est le fleuve. Comme pour l'ensemble des estuaires européens, dans l'estuaire de la Seine et du Solent, on trouve un port principal de fond d'estuaire (Rouen, Southampton) et un port principal de sortie d'estuaire (Le Havre, Portsmouth). Les ports du Havre et de Portsmouth sont apparus plus précocement que les autres ports d'entrée d'estuaires (généralement au 19ème siècle comme à St Nazaire). Placés sur les routes d'invasions, ils sont devenus des sites à défendre. La fonction de défense militaire a duré très longtemps à Portsmouth alors qu'au Havre, les échanges commerciaux ont pris rapidement le pas sur les activités militaires.

Par ailleurs, les estuaires de la Seine et du Solent sont particulièrement bien positionnés à l'entrée de la Manche. Leurs ports, en particulier ceux du Havre et de Southampton, ont connu les mêmes évolutions depuis le 19ème siècle.

Dans le contexte actuel des échanges mondiaux, leur organisation est un atout majeur pour les estuaires. Cependant, alors qu'il existe une certaine complémentarité entre le port de Portsmouth (port presque exclusivement de passagers) et Southampton (port de marchandises), il y a une certaine concurrence entre les ports amont et aval de l'estuaire normand.

Face à l'augmentation des échanges maritimes et notamment à l'augmentation du trafic des navires porte-conteneurs, une nouvelle phase de développement portuaire doit être amorcée. Or, le développement économique des espaces industrialo-portuaires s'est toujours fait au dépens des zones humides Les autorités portuaires du Havre et de Southampton convoitent aujourd'hui les seuls espaces encore inexploités de l'estuaire (projet Port 2000 et de Dibden Bay). La fonction portuaire est une fonction essentielle à retenir dans l'étude du fonctionnement des estuaires, elle doit être mise en relation étroite avec la fonction industrielle (activité pétrochimiques, chimiques...).

Cependant, l'estuaire du Solent est un espace beaucoup plus complexe que celui de la Seine. Car si en France, l'estuaire normand est un lieu de conflits essentiellement entre les acteurs économiques et environnementaux, dans l'estuaire du Solent il faut ajouter les conflits liés aux activités récréatives. L'attrait des harbours (Portsmouth, Langstone), des rivières (Beaulieu, Hamble), et de l'Ile de Wight ainsi que la facilité d'accès pour Londres et les principaux centres de population du Sud Est, ont fait du Solent le lieu le plus prisé pour les loisirs nautiques en Grande-Bretagne. Depuis 1960, par exemple, le nombre de mouillage est passé de 7 000 à 30 000 en 1990. Cette activité a à la fois des conséquences offshore (pollution, problème de circulation, disparition d'espèces au niveau du lit fluvial) et on shore (construction des dessertes, de parking...).

La fonction sociale est également à considérer, elle permet de montrer certains modes d'usages présents dans les estuaires : implantation urbaine, sites récréatifs et attractifs. Elle doit être mise en rapport avec la fonction portuaire dans la mesure où il existe des relations spécifiques entre l'interface ville-port.

Une dernière différence essentielle existe entre les deux estuaires, celle des modes de franchissements (témoin de l'organisation territoriale de ces espaces). En effet, l'originalité des dynamiques des franchissements du Solent par rapport à celles concernant d'autres estuaires tels que la Seine, la Severn ou même la Tamise, peut être mise en évidence. Alors que dans leur ensemble, ceux-ci sont de plus en plus soumis à une logique territoriale, rendue possible grâce aux franchissements des rives des estuaires de plus en plus proche de la mer, ce qui est le cas pour la Seine (avec le Pont de Normandie), il demeure au sein de l'estuaire du Solent une logique traditionnelle amont-aval.

Dans le Solent, il y a une logique de contournement de l'estuaire par le Nord grâce aux dessertes terrestres et une logique de franchissement par les ferries (entre Portsmouth et Ryde, Southampton et Cowes...).

Cette démarche expérimentale des estuaires par les chorotypes apparaît comme étant la plus pertinente pour comprendre le fonctionnement général des estuaires. Elle permet, en effet, de repérer les différents modes d'organisation qui les régissent; et autorise également une comparaison avec l'élaboration de représentations spécifiques. Cependant elle ne permet pas d'intégrer l'ensemble des acteurs en jeu dont l'étude pourrait être complémentaire à une compréhension globale des estuaires.


Haut