20002000
 
Filière pêche : découpage administratif de la mer
(2006)
Auteur : Frédérique Turbout

Les espaces maritimes qui couvrent le globe sont administrativement découpés en zones définies par le Conseil International pour l'Exploitation de la Mer (CIEM).

La mer de la Manche est ainsi découpée en deux zones appelées 7D et 7E correspondant à la partie est et ouest de l'espace marin. Ces deux zones abritent des quartiers maritimes, côté français, et des Licensing District côté britannique. Représentant localement le ministère de la mer, les quartiers maritimes ont pour autre fonction d'enregistrer l'immatriculation des navires. Côté britannique, les licensing district assurent la délivrance chaque année des permis de pêche. Ils ont également pour fonction d'assurer la gestion de la ressource et d'informer les pêcheurs des quotas imposés sur telle ou telle espèce. A la différence de la France, les immatriculations de navires sont gérées par les Maritime and Coastguard Agencies. Les bateaux ont un numéro unique délivré "à vie" comme en France, mais peuvent changer de port d'attache selon le choix du propriétaire.

La zone Transmanche compte 13 quartiers maritimes et cinq Licensing District qui accueillent les nombreux ports de pêche de taille variable ( ports majeurs, lieux de débarque, cales...) et leurs 3 790 navires de pêche, soit respectivement 1 657 navires côté français et 2 138 navires côté anglais.

Pour réguler cet ensemble d'acteurs sur un espace qui malgré sa délimitation administrative reste relativement vaste, les professionnels de la mer se réfèrent à un quadrillage plus fin de l'espace marin, quadrillage auquel correspondent des fiches de pêche françaises -ou Log Books anglais- qui permettent aux pêcheurs de signaler leur position et de déclarer leurs prises.

Agrandir


Haut