Trafic passagersTrafic passagers
 
Le trafic passager transmanche
(1990-1996)
Auteur : Catherine Ploux-Le Roch

Agrandir

Afin de pouvoir comparer les ports, l'année 1990 a été choisie comme référence et convertie en base 100.

Le trafic en Manche-Est

Calais est le port transmanche dont le trafic est le plus important (18 millions de passagers en transit, soit 71 % du trafic total).

1990 marque le début de la croissance pour Calais et Dunkerque alors que Boulogne amorce déjà une forte chute. L'ouverture du Tunnel sous la Manche en 1994 marque un tournant. Tous les ports voient leurseffectifs chuter dès l'année suivante.

Seul Calais maintient sa progression sur la période 1990-1996. Les autres ports du détroit sont en-dessous de leur niveau de 1990.

Le port de Dieppe est un cas particulier. Tout comme ses voisins du détroit, il n'assure qu'une seule ligne transmanche, sans concurrence, ni d'un port voisin, ni d'une autre compagnie. Néanmoins, son profil évolutif est plus heurté. 1994 marque aussi un tournant, il semble lui aussi marqué par l'ouverture du tunnel, ce qui le situerait plus dans une aire géographique commune avec les ports du détroit.

Agrandir

Le trafic en Manche-Ouest

Le trafic passager en Manche-Ouest est moins heurté. Seul Cherbourg, malgré une croissance en dents de scie connaît une progression intéressante. Cependant, la suppression de la ligne vers Southampton en 1996 lui sera préjudiciable sur ses résultats de 1997.

Le port du Havre reste constant, mais le trafic passager n'est pas sa priorité. Caen-Ouistreham connaît une régression constante depuis 1993. Son statut de port mono-ligne, mono-compagnie le soumet d'autant plus aux aléas économiques.

Les ports bretons après une période de déclin reprennent une vigueur toute relative.

Agrandir

Haut