Trafic passagersTrafic passagers
 
Provenances et destinations des passagers britanniques
(1996)
Auteur : Pascal Buléon

    Le trafic passager est avant tout un trafic de britanniques venant sur le continent et rentrant ensuite chez eux : au cours de la dernière décennie, 80 % des passagers sur la Manche étaient des ressortissants britanniques. Les 20 % restant sont essentiellement des continentaux européens, parmi lesquels (17 % de ces 20 %) les français sont très majoritaires.
    Les passagers britanniques empruntant la Manche Ouest viennent des régions suivantes : le plus grand nombre du grand bassin Londonien (41 %), puis du Sud-Ouest et du Pays de Galles (31 %), en troisième lieu des Midlands (26 %) et de façon très marginale de l'Ecosse (2 %).
    Pour beaucoup de ces britanniques dont le but est la villégiature et le tourisme, les destinations se concentrent sur la moitié Ouest de la France : 60 % en 1996 sont allés en Basse-Normandie, Bretagne et Pays de la Loire, 30 % en Aquitaine et Poitou-Charentes. 8 % se sont rendus directement dans d'autres parties du territoire français. Cette destination peut être une première étape d'un voyage plus long sur le continent.

Agrandir

    Cette structure des origines et destinations varie un peu dans ses proportions d'un port à l'autre, mais l'origine des arrivants britanniques n'est pas vraiment différente de Saint-Malo au Havre, en provenance de Poole et du Hampshire. Pour cette partie relativement centrale des lignes transmanche, près de la moitié des passagers (48 %) proviennent du South East et de l'East Anglia, près de 22 % du South West et du Pays de Galles, 28 % des Midlands et un petit, mais toujours présent, 1,5 % d'Ecosse.
    Par contre, plus à l'ouest, de façon assez logique, ces proportions se déforment et donnent une plus forte part aux régions de l'ouest de la Grande-Bretagne. Sur la ligne Plymouth Roscoff, 62 % des passagers viennent des régions Ouest, 23 % des Midlands, 9 % du quart Sud-Est et 6 % d'Ecosse.
    Dans l'autre sens, les Français se rendant en Grande-Bretagne, majoritaires parmi les 20 % de l'ensemble des voyageurs, proviennent en majorité des régions proches : les deux Normandie, Bretagne et Pays de la Loire en troisième position. S'applique là une règle simple de choix du mode de transport selon la proximité. Les destinations suivent une logique du même ordre, plus la ligne prise est à l'ouest, ainsi Roscoff - Plymouth, plus les régions de l'Ouest britannique sont représentées (Cornouailles et tout le Sud-Ouest). Plus la ligne est à l'est, plus Londres représente une part importante des destinations. S'établit ainsi un jeu de destinations où les régions proches des ports d'arrivées reçoivent et conservent une part importante du trafic passager, puis joue une polarisation des grandes métropoles, puis enfin d'autres destinations où le tropisme Ouest-Atlantique au sens très large intervient notablement pour la clientèle anglaise très majoritaire.


Haut