20002000
 
Le tourisme en 2000
Régions françaises de l'espace Manche
Auteur : Maud Lucas

L'importance des touristes britanniques dans la zone transmanche

La France occupe la première place mondiale devant les États-Unis et l'Espagne pour le nombre de touristes étrangers en visite sur son territoire. L'Organisation mondiale du tourisme estime que 75,5 millions d'étrangers ont visité la France en 2000, soit une progression de 3,5 % par rapport à 1999.

 

Les pays les plus touristiques du monde en 2000

Pays En millions Part des
touristes en %
France 75,5 10,8
Etats-Unis 50,9 7,3
Espagne 48,2 6,9
Italie 41 5,9
Chine 31,2 4,5
Royaume-Uni 25,3 3,6
Russie 21,2 3
Mexique 20,6 3
Canada 20,1 2,9
Allemagne 19 2,7
Source : Estimation Direction du tourisme

 

Sur ces 75,5 millions de visiteurs, 12 millions de touristes étrangers choisissent les régions de la zone transmanche comme destination de vacances. Ces touristes proviennent en majorité des pays limitrophes du nord et du nord-est de la France : Iles Britanniques, Pays-Bas, Belgique et Allemagne. De toutes ces nationalités, les britanniques sont les plus nombreux. Sur 12 millions de visiteurs britanniques qui séjournent en France, plus de six millions d'entre eux optent pour les littoraux de la zone transmanche. Parmi ces régions, la Bretagne, le Nord-Pas-de-Calais et les Pays de la Loire comptabilisent plus de quatre millions de touristes britanniques, soit les deux tiers des touristes britanniques de la zone transmanche.

L'importance actuelle de la clientèle britannique s'explique très largement par l'essor du trafic transmanche depuis quelques années. Le développement de navettes rapides, qui relient l'Angleterre à la France en deux heures sur certaines lignes, et l'ouverture du tunnel sous la Manche ont accru le flux de touristes britanniques sur les côtes françaises.

 

La principale provenance des touristes en France en 2000

Rang Pays Séjours
en milliers
Part des
séjours (en %)
1 Allemagne 15 420 20,4
2 Royaume-Uni/Irlande 12 127 16
3 Pays-Bas 11 819 15,6
4 Belgique/Luxembourg 9 482 12,5
5 Italie 6 464 8,6
Source : Estimation Direction du tourisme/Banque de France

 

Agrandir

Agrandir

L'attrait des littoraux de la zone transmanche pour les touristes étrangers

Les régions françaises de la zone transmanche sont des régions attractives pour les touristes étrangers car elles disposent d'un patrimoine maritime, culturel et historique riche et varié. Les touristes sont attirés en premier lieu par les littoraux aux topographies différentes, que ce soit les falaises d'Étretat en Haute-Normandie, les plages du Débarquement en Basse-Normandie ou le littoral sauvage de Bretagne. Le patrimoine maritime conforte cette image de diversité. Les manifestations de vieux gréements (Brest, Douarnenez et Rouen), les musées maritimes, les festivals liés aux activités maritimes attirent un public toujours plus nombreux. Le développement des ports de plaisance tout au long du littoral accompagne cette image maritime forte.

Plusieurs sites de ces régions se classent parmi les sites touristiques les plus visités de France. On retrouve dans ce classement des espaces insulaires (île d'Oléron), des sites naturels (falaises d'Étretat, Pointe du Raz), des villes portuaires historiques (Saint-Malo, Honfleur et le Mont-Saint-Michel). En 2000, chacun de ces sites touristiques accueillent plus d'un million de visiteurs.

Les sites touristiques les plus visités de la zone transmanche française en 2000

Rang

national

Sites touristiques

Nombre

de visiteurs

13 Port de Honfleur (Basse-Normandie) 3 400 000
16 Mont-Saint-Michel (Basse-Normandie) 3 200 000
19 Île d'Oléron (Pays de la Loire) 2 500 000
26 Falaises d'Étretat (Haute-Normandie) 2 000 000
27 Saint-Malo (Bretagne) 2 000 000
41 Cimetière américain d'Omaha (Basse-Normandie) 1 400 000
50 Pointe du Raz (Bretagne) 1 000 000
62 Parc du Puy-du-Fou (Pays de la Loire) 900 000
64 Basilique Sainte-Thérèse de Lisieux (Basse-Normandie) 900 000
71 Basilique Sainte-Anne d'Auray (Bretagne) 800 000
84 Centre Nausicaa de Boulogne-sur-Mer (Nord-Pas-de-Calais) 689 826
91 Village de Locronan (Bretagne) 600 000
Source : Le nouvel économiste 31/08/2001

 

Cet afflux de touristes se répartit assez différemment d'une région à l'autre. La Bretagne est la première région touristique de la zone. En 2000, elle a attiré plus de 14 millions de touristes, dont 3,5 millions de touristes étrangers. Elle est suivie de près par les Pays de la Loire avec 12,9 millions de touristes, dont 21,5 % sont des touristes étrangers. Le Nord-Pas-de-Calais et la Basse-Normandie comptabilisent chacune plus de 6 millions de touristes français et étrangers. Dernière du classement, la région de Haute-Normandie n'attire que 3 millions de touristes.

Ces chiffres reflètent l'attrait des touristes pour ces régions. L'ouest de la zone (la Bretagne et les Pays de la Loire) est une grande région touristique au climat agréable. Le littoral breton possède à la fois des stations balnéaires variées et des sites historiques (Saint-Malo, Concarneau, Dinan). Les Pays de la Loire disposent de châteaux connus dans le monde entier et d'une des plus grandes stations en bord de mer, La Baule. Le tourisme balnéaire domine en Basse-Normandie sur ses 470 kilomètres de littoral très varié de Granville à Honfleur avec des stations très typées telle Deauville, bien différente de la plus populaire Courseulles. La Bretagne bénéficie de la même diversité, du golfe du Morbihan au sud, au cap Fréhel sur le littoral nord, avec des stations telles Peros Guirec, Morgat, Bénodet ou Brignogan, de vieilles créations comme Val André, à l'histoire balnéaire assez proche de Granville. En Basse-Normandie, le tourisme culturel s'appuie sur de nombreux sites historiques tels que les plages du Débarquement, le Mont-Saint-Michel, les abbayes de Caen et le Mémorial. Le Nord-Pas-de-Calais, longtemps à l'écart des grands flux touristiques, attire maintenant plus de touristes que la Basse-Normandie. Le détroit est désormais un point de passage important des touristes grâce au tunnel sous la Manche. Son littoral, la côte d'Opale, draine une importante clientèle régionale et anglaise (Le Touquet-Paris-Plage).

Agrandir

 

Les nuitées étrangères

Si l'on prend en compte la fréquentation d'hôtels ou de campings, deux zones se dessinent. Les Pays de la Loire, la Bretagne et la Basse-Normandie développent le camping-caravaning tandis que la Haute-Normandie, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais ont une fréquentation hôtelière plus importante.

L'hôtel est le plus souvent le moyen d'hébergement privilégié des touristes étrangers. Les régions du nord de la zone transmanche ont des taux d'occupation en hôtels supérieurs à 77 %. En revanche, ce taux d'occupation est moins important dans les autres régions. L'hôtellerie de plein-air, assimilée à une activité estivale, est très développée en Basse-Normandie, en Bretagne et dans les Pays de la Loire. En effet. les conditions climatiques dans ces régions de l'ouest facilitent l'essor de ce type d'hébergement.

Par contre, en Haute-Normandie et en Picardie, l'hôtellerie et le camping sont moins pratiqués. Ces deux régions proches de Paris concentrent en effet un parc de résidences secondaires importants. En 1999, la Picardie comptabilisait près de 48 268 résidences secondaires, soit 1,6 % des résidences secondaires de France, ce qui représente près de 74 % de la capacité d'accueil de la région.

Presque toutes les régions de la zone transmanche ont enregistré une diminution des nuitées étrangères entre les saisons 1999 et 2000. Les régions de la façade Atlantique et de la côte ouest de la Manche ont subi des diminutions de nuitées supérieures à 20 %. La Haute-Normandie enregistre une baisse de -12,6 %, tandis que les régions du nord de la France observent des baisses inférieures à 10 % (-8 % pour le Nord-Pas-de-Calais et -6,5 % pour la Picardie), seule la Basse-Normandie échappe à cette tendance générale avec une légère hausse de 0,45 %. Cette diminution de fréquentation étrangère touche à la fois l'hôtellerie classée et l'hôtellerie de plein-air. Cette dernière enregistre cependant une plus forte baisse de fréquentation sur l'ensemble des régions de la zone transmanche, en moyenne l'hôtellerie de plein air a perdu plus de 10 % de fréquentation.

Ces mauvais résultats pourraient être essentiellement conjoncturels et s'expliquer par la résonance des derniers accidents environnementaux, particulièrement la marée noire de l'Erika. Le naufrage de l'Erika a eu des conséquences désastreuses sur l'image touristique balnéaire de la zone. Les mauvaises conditions climatiques ont de plus amplifié la situation. La Bretagne a ainsi enregistré une baisse spectaculaire de -24,6 % et les Pays de la Loire de -20,5 %. La désaffection à l'égard de ces deux régions a entraîné le report des séjours en France des touristes étrangers vers d'autres régions (le sud de la France en particulier).

Il y a dans ces évolutions des facteurs conjoncturels que l'on va qualifier de normaux, une saison plus pluvieuse et plus fraîche et d'autres accidentels comme la pollution, dont la répétition pourrait pour le tourisme balnéaire qui constitue une part très importante de l'activité, entraîner un risque sérieux.

Au-delà des fluctuations conjoncturelles, des traits généraux sont confirmés : la place importante de ces régions dans l'activité touristique nationale, la place importante des touristes venant dans les régions transmanche, la part importante mais non exclusive du tourisme balnéaire avec le développement confirmé du tourisme culturel et urbain et plus diffus dans l'intérieur, et enfin le rôle important de l'activité touristique dans les régions tant de façon directe que de manière induite.

 

Agrandir

Agrandir

 

Ensemble des fréquentations (hôtels + campings)
(en milliers)

Total 49 453 12 235
Régions Nuitées
Total dont étrangers
Bretagne 14 522 3 555
Nord-Pas-de-Calais 6 681 2 011
Basse-Normandie 6 488 2 223
Haute-Normandie 3 124 1 046
Pays de la Loire 12 988 2 801
Picardie 5 350 599

Picardie : seuls les hôtels sont pris en compte

Source : INSEE

 

Fréquentation des touristes venant de l'étranger en 2000
Hôtels + campings (en milliers)

Total 2 223 3 555 1 046 2 011 2 801 599 12 235
  Basse-Normandie Bretagne Haute-Normandie Nord-Pas-de-Calais Pays de la Loire Picardie Total
Royaume-Uni 824 1 549 405 1 280 1 353 312 6 282
Allemagne 217 555 132 120 222 92 1 338
Etats-Unis 247 nd 74 177 71 nd 568
Belgique 211 273 92 147 145 87 1 524
Pays Bas 287 441 97 nd 611 68 1 504
Italie nd 160 nd nd nd nd 160
Autres pays 437 576 246 288 397 nd 2 104

nd : non disponible

Source : INSEE

 

Fréquentation des touristes étrangers pour 1999 et 2000
(en nuitées)

Ensemble de la zone transmanche 14 439 12 235 - 15,3
  1999 2000 Taux de variation (%)
Basse-Normandie 2 213 2 223 0,45
Bretagne 4 720 3 555 - 24,6
Haute-Normandie 1 198 1 046 - 12,6
Nord-Pas-de-Calais 2 185 2 011 - 8
Pays de la Loire 3 525 2 801 - 20,5
Picardie 598 599 0,1

Picardie : seuls les hôtels sont pris en compte

Source : INSEE

 

 


Haut