19901990
 
Investissements britanniques dans la zone transmanche
Répartion des activités (1998-1999)
Auteur : Maud Lucas

Investissements étrangers au niveau national

Les activités principalement concernées par les investissements étrangers sont les secteurs technologiquement avancés, où la productivité est forte et la main d'œuvre qualifiée.

La France est un pays attractif dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication (20 % des emplois créés en 1998 par des investisseurs étrangers). Le secteur de l'automobile se maintient parmi les secteurs phares, avec près de 17 % des perspectives de créations d'emplois. Le phénomène le plus marqué de l'année 1998 est incontestablement la très forte croissance du secteur conseil/services (en progression de 60 % par rapport à 1997). Ce secteur regroupe 11,5 % des emplois en 1998, ce qui le porte en 3e position des secteurs d'activité concernés.

Agrandir 

Investissements britanniques sur la zone transmanche

Les activités d'entreprises à capital majoritaire britannique pratiquées sur la zone transmanche sont très diverses. Elles se répartissent entre des secteurs de haute technologie (informatique, pharmacie), des secteurs de la chimie, de l'agro-alimentaire, de la mécanique, de l'automobile, du bois, de la logistique et les activités tertiaires (commerces, services).

En nombre d'entreprises, le secteur tertiaire domine avec plus de 166 entreprises à capitaux britanniques. La chimie, la mécanique et la logistique sont les trois autres secteurs dominants (150 entreprises). Les secteurs de l'emballage, de l'informatique, du verre et de l'édition sont par contre quasi inexistants.

Agrandir

 

L'analyse par région révèle un déséquilibre territorial : la région du Nord-Pas-de-Calais concentre à elle seule l'ensemble des activités, de l'industrie agro-alimentaire à la logistique. Les activités tertiaires (commerces et services) constituent l'essentiel des capitaux britanniques investis dans cette région, avec plus de 160 entreprises. Les trois autres secteurs privilégiés sont la logistique/distribution, la construction mécanique et la chimie constituant chacun plus de 20 entreprises.

Les Pays de la Loire, la Bretagne et la Picardie disposent également d'un large éventail d'activités avec un nombre réduit d'entreprises.

 

Agrandir

 

La répartition de chaque type d'activités sur l'ensemble de la zone transmanche dévoile des disparités entre chaque région.

Les activités tertiaires se situent exclusivement dans le Nord-Pas-de-Calais : le commerce est le secteur dominant, tandis que les services et l'ingénierie sont majoritairement situés dans le nord de la zone transmanche avec des localisations plus faibles dans certains départements de Haute-Normandie, Basse-Normandie, Bretagne et Pays de la Loire.

Le secteur de la chimie-plastique-pharmacie-cosmétique dispose de 69 entreprises sur l'ensemble de la zone transmanche. À elles seules les régions du Nord-Pas-de-Calais et de Haute-Normandie concentrent plus de la moitié de ces entreprises à forte valeur ajoutée.

Les constructions mécaniques et métallurgiques sont un secteur dominant dans le nord du territoire, de la Haute-Normandie au Nord-Pas-de-Calais. Certains départements en dehors de cette zone dispose de moins de trois entreprises.

Les secteurs de l'automobile et d'équipements électriques/électroniques n'ont pas de dominance. En moyenne, chaque département ne compte que deux entreprises.

La logistique-distribution-transport, 5e secteur concerné dans la zone transmanche, est une activité principalement investie par les britanniques dans le Nord-Pas-de-Calais et dans une moindre mesure dans le département de l'Eure-et-Loir.

 

Agrandir

Agrandir

Agrandir

Agrandir


Haut