19901990
 
Les investissements étrangers en France en 1998
Auteur : Maud Lucas

Troisième pays d'accueil pour les investissements étrangers, la France est considérée comme un " pays carrefour ", à la différence des autres pays européens.

Le développement des investissements à capitaux étrangers directs en France est récent comparé à celui qui s'est réalisé aux Etats-Unis ou du Royaume-Uni. Après avoir accueilli les investissements américains dans les années 50, puis européens dans les années 60, les investissements se sont réduits dans les années 70 en liaison avec les procédures de contrôle des changes et l'obligation d'une autorisation administrative pour investir dans l'hexagone. A partir du milieu des années 80, avec l'instauration du marché unique et la mise en place de nombreuses mesures pour attirer des capitaux étrangers, l'investissement direct s'est fortement développé en France. Au début des années 90, avec un ralentissement de l'activité en Europe et plus généralement dans l'ensemble de l'OCDE, les investissements directs en France ont sensiblement régressé. Depuis 1993, les investissements ont progressé de nouveau.

Dans ce contexte, l'année 1998 a enregistrée une forte hausse des investissements étrangers. Avec une augmentation de plus de 21 % d'emplois créés en France, soit 29 411 emplois, l'année 1998 confirme l'ascension progressive constatée depuis plus d'une décennie de cette catégorie d'investissements.
 
 

Agrandir

Ces investissements proviennent essentiellement des pays développés. C'est une des marques de l'internationalisation et de l'interpénétration des économies. Par zone géographique de provenance, la plus forte croissance observée sur la décennie est due pour l'essentiel à l'Amérique du Nord.

L'Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) représente à elle seule 110 projets et 8782 emplois (soit 30 % du total des emplois créés en 1998 contre 17 % en 1997).

Les investissements en provenance des pays européens arrivent cependant en tête avec 310 projets et 18 534 emplois  soit 63 % des emplois créés ou maintenus. L'Europe conserve une croissance régulière et demeure de loin la première source d'investissements étrangers en France avec une prédominance marquée de l'Allemagne (5946 emplois, 78 projets), du Bénélux (2735 emplois, 67 projets) et de la Grande-Bretagne (2710 emplois, 47 projets).
 
 

Origine des capitaux : Nationalités
(1998)


 

Origine Projets Emplois
Etats-Unis 105 8027
Allemagne 78 5946
Grande-Bretagne 47 2710
Belgique 46 1946
Japon 14 1705
Italie 31 1595
Suisse 25 1178
Suède 16 1081
Pays-Bas 21 789
Canada 5 750
Espagne 17 723
Danemark 6 310
Autriche 3 235
Bulgarie 1 183
Norvège 3 129
Australie 2 116
Irlande 3 70
Russie 1 60
Pakistan 1 43
Irlande du Nord 1 40
Taiwan 1 35
Finlande 1 26
Grèce 1 25
Maroc 1 25
Turquie 1 23
Chine 1 21
Luxembourg 2 20
Slovénie 1 20
Brésil 1 10

Source : Réseau Invest in France

Les capitaux étrangers ont surtout investi les régions françaises les plus intégrées à l'Europe et les plus industrialisées. C'est dans le Nord et l'Est du pays, notamment près des zones frontalières, que les entreprises étrangères sont particulièrement présentes. Dans les régions situées dans le grand quart nord-est de la France, la part de l'emploi industriel contrôlé par l'étranger est plus élevée qu'ailleurs.

L'année 1998 a enregistré 445 nouveaux projets d'investissements (+ 22 % par rapport aux résultats de 1997 : 362 projets) répartis différemment sur le territoire français. Les régions transfrontalières, du Nord-Pas-de-Calais à la Provence-Alpes-Côte-d'Azur, concentrent 56 % des emplois créés.

Le Nord-Pas-de-Calais est la première région investie par les étrangers avec 75 projets d'investissements, représentant près de 3 978 nouveaux emplois en 1998. Ces investissements représentent presque le double de ceux réalisés en Alsace et en Ile de France (42 et 41 projets).

Agrandir


 

Répartition géographique des investissements étrangers en 1998


 


Régions
Nombre 
de 
projets
Nombre 
d'emplois
Nord-Pas-de-Calais 75 3978
Ile-de-France 41 3351
Rhône-Alpes 40 3105
Alsace 42 2416
Lorraine 40 2300
Picardie 20 2011
Centre 20 1638
Provence-Alpes-Côte-d'Azur 32 1508
Pays de la Loire 10 1476
Midi-Pyrénées 31 1436
Bourgogne 14 1115
Haute-Normandie 13 1111
Basse-Normandie 9 913
Languedoc-Roussillon 10 805
Bretagne 9 470
Champagne-Ardenne 8 450
Aquitaine 8 363
Poitou-Charentes 7 345
Franche-Comté 6 273
Auvergne 6 234
Limousin 4 113
La Corse 0 0
DOM TOM 0 0
Total 445 29411

Source : Réseau Invest in France

Plusieurs facteurs contribuent à cette importante progression. La France possède de nombreux atouts structurels :

  • Une formation de haut niveau ;
  • Une productivité et une fiabilité de la main d'oeuvre ;
  • Des infrastructures modernes ;
  • Une position au coeur de l'Europe ;
  • Une qualité de vie.

Haut